Dieu, tout-puissant……

23 janvier 2015

Non classé

Il est 9 h 40, ce  vendredi 23 janvier, mon portable vibre, je reçois un message, je m’empresse d’en prendre connaissance, voici donc ce que j’ai reçu:

«  Bien aimé(e), ce matin, certainement un souffle de vie a été rappelé auprès du père.Mais toi, qu’as-tu réalisé pour mériter toute cette attention auprès de  Dieu notre père? Rien, sinon que son amour et sa grâce manifestés pour toi.Loue, adore et prie avec toutes tes forces ton Dieu, et met en lui ta confiance.Car proche est sa venue.Riche est ta bénédiction et celle de ta famille au nom de Jésus. Amen ! « 

À la lecture de ceci, mon sang n’a fait qu’un seul tour, je sais que ce message ne m’a pas été uniquement destiné, mais je me devais de réagir à ce message d’une teneur quasi martiale.Tout d’abord, il est question de culpabilité, ce matin donc, plusieurs personnes ont perdu la vie, c’est triste pour elles, mais ainsi va la vie, ou la mort,  les gens meurent, qu’est ce que j’y peux ? Absolument rien, je ne me sens aucunement responsable du décès de ces personnes.Un  jour viendra mon heure, que j’espère la plus tardive possible.

Ainsi donc, je devrais me sentir redevable d’un Dieu, dont je n’ai aucune preuve qu’il existe, même s’il m’est arrivé d’aller à l’église catholique d’abord, protestante, évangélique, puis une sorte d’Assemblée religieuse originaire de l’ancien Dahomey, ces adeptes mêlaient aisément croyances ancestrales et  foi chrétienne.J’ai fréquenté ces églises ou assemblées se réclamant toutes du dieu chrétien comme j’aurais pu fréquenter les mosquées si j’étais né à Dakar ou à Riyad, sans grande conviction, j’ai suivi ma famille sans trop comprendre pourquoi on y allait, il était interdit de poser des questions, car questionner est déjà le début du doute , et on ne doute pas de dieu.

Je devrais donc si j’en crois ce message , lui être redevable d’être en vie, je lui dois donc tout à ce dieu.Lui qui a épargné ma vie ce matin, j’aurais pu mourir ce matin dans ma salle de bain, en glissant dans ma baignoire, je me serais fracassé le crâne, ma femme m’aurait retrouvé gisant dans une mare de sang, horrifiée par la vue macabre de mon corps ensanglanté, elle aurait appelé les pompiers qui  n’auraient hélas rien pu faire pour sauver ma pauvre existence, laissant derrière moi, une veuve éplorée et deux malheureux orphelins, c’est donc que j’aurais été rappelé au Père, rien de grave en somme finalement, j’aurais quand même préféré  être mieux apprêté, être présentable face à ce dieu, pour une première rencontre,c’est important  n’est-ce- pas?

Et si le moment de ma mort n’était  pas pour  ce matin dans ma baignoire, cela aurait pu arriver dans le bus qui me transporte tous les matins à la gare, une collision avec un poids lourd chargé de bonbonnes de gaz n’aurait laissé aucune chance à ma pauvre existence d’incroyant, mon corps aurait péri calciné, comme tous les corps  de tous autres passagers à bord de ce bus. Laissant derrière moi, une veuve éplorée et deux malheureux orphelins, ne l’ai-je pas déjà dit ? Ah c’est pas fini, comme le dit la nana dans la pub sfr, oui; car, imaginons que le bus arrive enfin à destination  sans le moindre incident, et sans la moindre incendie, j’aurais  pu  tout aussi mourir dans le déraillement de mon train, pas un attentat terroriste commis  par des  énervés d’Allah en représailles à une enième caricature, non pas cette fois-ci, pour changer un peu, là ce serait des cheminots en colère, très en colère, qui auraient délibérément desserré quelques boulons sur les voies ferrées,  en représailles au licenciement pour fautes graves d’un de leurs collègues conducteurs qui avait un peu trop forcé sur l’alcool alors même qu’il conduisait un train. Pas de bol, j’aurais quand même préféré que ce fut un attentat terroriste, l’Etat aurait ainsi la charge de mes enfants, dispense de frais de scolarité pour accéder aux grandes écoles, et bien d’autres dispositifs destinés à supporter au mieux la vie sans le père,mes enfants deviendraient des pupilles de la nation, sauf  dans le cas d’un déraillement , on aurait parlé d’ un » simple   acte de malveillance ».Heureusement pour moi, ma femme et mes enfants cela ne s’était pas produit, du moins pas encore, la journée n’est pas encore terminée.Sait-on jamais ?

Sa venue est proche me dit ce message, il serait temps, s’il est à l’origine d’un tel monde, c’est bien qu’il y mette un peu d’ordre.Il y a pourtant de bons chrétiens qui prient même en Araméen  la langue du christ , ils ont été massacrés, ô que dis-je rappelés à vous, le Père.Peut-être ne prient-ils pas assez ? Peut-être  ne vous louent-ils pas assez ? Leur foi n’est peut-être pas assez grande pour que vous ne  daigniez pas répondre à leurs  appels ?

La réception de ce message a été un prétexte pour m’autoriser le droit de douter de l’existence de dieu, le dieu chrétien, d’abord, car beaucoup plus proche.Moi, je suis noir, né dans un pays d’Afrique centrale, ce territoire onze fois plus grand  que la Belgique a été colonisé par la France qui en héritage nous a aussi légués son dieu chrétien, qui a pris plusieurs formes au cours des temps, d’abord majoritairement catholique, puis protestant avant de devenir « évangélique », le syndrome de Stockholm aidant, on a commencé  à aimer ceux pour lesquels   nous  avons été  pendant longtemps des esclaves, ces corps noirs sans âme, ceux à qui il fallait apporter la civilisation.Depuis, nos pères et nos mères prient le dieu chrétien, et les pères de leurs pères avant eux.J’ai du mal avec tout ce qui relève de l’injonction, de l’ordre, de l’impératif.C’est bien de cette manière que nous avons été sommés de prier, de louer, de toutes nos forces, un dieu chrétien.Je suis admiratif de la grande ferveur qui semble animer toutes ces grandes et belles âmes espérant la venue d’un dieu sur terre, un dieu qui viendrait les juger et  condamner  à la damnation, tous ceux qui n’auraient pas obéi à ces ordres, ceux qui comme moi, auraient douté de son existence, à ceux-là point de miséricorde, un aller simple vers l’enfer où son ange déchu Lucifer nous accueillerait volontiers.Je suspecte le dieu chrétien d’avoir élaboré ce plan obscur: Créer Lucifer et l’enfer pour qu’il y reçoive les incroyants.L’enfer est à nous autres pauvres incroyants.La fin du monde n’a t-elle pas été déjà annoncée ?

NMG

À propos de trentenaireduvingtetunieme

Voir tous les articles de trentenaireduvingtetunieme

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

LE TEMPS DES CERISES |
Le Monde Après Le Mondialisme |
My Work Placement in England |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Lespapisflingueurs
| Ecomonde
| Une Porte Vers L'Autre...